Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #feerie catégorie

Féerie !

Pour passer une journée féerique tout simplement, portée par la voix céleste  de Celtic woman  !

 

 

Voir les commentaires

Une des legendes feeriques sur l'edelweiss

 

La reine des Neiges vivait autrefois au-dessus des neiges éternelles. Elle était d'une beauté à faire fondre les coeurs. Les lutins qui l'entouraient en étaient férocement jaloux et leurs lances de cristal étaient toujours bien aiguisées afin de décourager ceux qui oseraient s'aventurer à portée du regard de leur Reine bien-aimée.


Quand l'alpiniste ou l'imprudent randonneur s'imaginait voir l'éblouissant sourire de la Dame des Neiges dans un rayon de soleil, il grimpait, grimpait de plus en plus haut, inconscient du danger, fasciné par le regard si doux, les cheveux comme autant de fils d'argent, les yeux d'un bleu de ciel pur.| L'aventureux se croit près du but, du sommet où se tient la créature de rêve. Déjà, de son coeur, monte une prière vers Elle...

C'est à ce moment que les lutins surgissent sous forme d'une écharpe de brume, d'une chute de pierres ou d'une corniche de glace se détachant. L'homme aveuglé, heurté, bousculé par les lances de cristal, titube, glisse, tente en vain de s'accrocher à son piolet, à ses crampons, rien n'y fait. Il tournoie et tombe au fond d'une crevasse.


Alors la reine des Neiges se met à pleurer, les larmes jaillissent de ses yeux lumineux, roulent sur ses joues, tombent sur le glacier, coulent toujours plus bas et arrivent aux rochers et là, les larmes miraculeuses se transfonnent en fleurs étoilées: on les nomme les edelweiss
http://oxygenez-vous-devant-l-ecran.over-blog.com/article-20221572.html

edelweiss.jpg

Voir les commentaires

Rencontre avec une fée !!

Dans la douceur d'une nuit d'été j'ai rencontré une fée au pied du chateau de Pau !

 

 

 

rencontre-avec-une-fee.jpg

Voir les commentaires

Fête des fées et le solstice d'été !!

La fête des Fées, marquE le solstice d’été,



Traditionnellement on récolte les herbes magiques en cette journée qui est la plus longue de l’année.

On estime à 27 les herbes dites "de la Saint Jean". Toutes ces plantes étaient montées en bouquets, croix ou couronnes et mise au fronton des portes afin de porter bonheur : c'est le "ramellet de la bonaventura" en Catalogne.                         

De nombreuses "herbes guérisseuses" doivent être cueillies durant la période de la Saint-Jean d'été au solstice d'été, le 24 juin, car leurs vertus sont alors à leur apogée.

Ces plantes ont été utilisées depuis longtemps pour soigner car elles possèdent de nombreuses propriétés thérapeutiques reconnues aujourd'hui.

Les sept plantes sacrées de la Saint-Jean, bien sûr:
armoise, joubarbe, lierre terrestre, marguerite, millefeuille, millepertuis et sauge;
mais aussi leurs vingt cousines estivales: angélique, aubépine, bourrache, capucine, chélidoine, gentiane, hysope, lavande, marjolaine, mauve, mélisse, menthe, myrte, pimprenelle, plantain, reine des prés, romarin, serpolet, thym et verveine ...









En usant de différentes pratiques, les filles espéraient voir dans leurs rêves la destinée et ce qu’elles deviendront, par des pratiques rituelles magiques, "belles et propres comme la rosée, comme la première eau du matin”. Le rituel supposait un bain purificateur réalisé la nuit des Fées, dans la rosée des fleurs et dans l’eau des rivières.
http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?item=4254&lang=FR



A l'époque du solstice d'été, à la Saint-Jean, les Roumains honorent la Drăgaica ou les Sânziene. Cette fête porte chez eux le nom du gaillet jaune (Galium verum), terme qui désigne non seulement une plante au symbolisme solaire, mais aussi le groupe des fées de la végétation ainsi qu'une ancienne danse rituelle liée à la fertilité
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=15745551









http://fr.wikipedia.org/wiki/Caille-lait_jaune


La Dragaica était le prénom d'une jeune fille qui, au champ, a fait une couronne de fleurs jaunes. Rentrée à la maison, elle a jette la couronne sur le toit de la maison en disant:
"Toi, couronne, si tu arrives sur le toit, je vivrai longtemps et si tu tombes, je vais mourir."
Au fil des ans, la tradition a connu des mutations importantes. Après que les jeunes font des couronnes, les filles mettent leurs blouses paysannes pailletées et brodées et posent leurs couronnes sur la tête, se regardent dans un miroir et pensent au garçon qu'elles voudraient épouser. Puis elles jettent les couronnes sur le toit de la maison en signe d'invocation du bonheur. Ce soir-là les jeunes vont poser des couronnes -symbole d'amour- au seuils des maisons de leurs bien-aimées ou les couronnes y resteront jusqu'à l'année suivante.
http://www.tln.schulnetz.org/ru/subprojects/articles/traditii.html




...................................................


En Bretagne

Deux  fêtes célèbrent cette possibilité de rencontre entre les vivants et les morts. Lors de la fête de Noël et celle de la St Jean, au solstice d'été, vivants et trépassés se côtoient aussi. Lors de la St Jean, une procession appelée "la procession des âmes" est faite en leur honneur. L'assistance, en file indienne, fait trois fois le tour du brasier et, à chaque tour, s'arrête. Alors, la fillette de queue dit : "Doué da barolano an anaon", Dieu aie pitié de l'âme des trépassés. Au troisième tour, chacun jette dans le feu un caillou sur lequel il a tracé un signe de croix. Ces cailloux symbolisent les anaons que la flamme va pacifier. Autour du feu sont disposées des pierres plates pour que les âmes puissent venir s'y réchauffer et participer à la fête jusqu'au chant du coq.

Eric Le rouzic
http://www.acropolis.org/articles/articles-read.aspx?ID=107&lang=fra

Voir les commentaires

Les fées (conte traditionnel des Pyrénées)



Ici dans ce très beau conte de Bigorre, les fées sont presque humaines. Mais l'alliance avec les hommes demeure inaccessible. Il n'est donc pas sans danger de franchir les frontières du merveilleux.

Les belles et mélodieuses jeunes filles du Lavedan croient encore que, si elles aperçoivent auprès de la fontaine un fil gisant à terre, elles doivent le ramasser, l'enrouler vite : le fil s'allonge et forme sous leurs doigts un peloton merveilleux, d'où sort une fée qui, ravie qu'on l'ait soustraite à son incommode prison, fait à sa libératrice quelque riant présent, ou lui prête sa baguette magique.
http://www.gif-anime-gratuit.com/gif-anime-gratuit/objet/fontaines/fontaine014.gif

Il y avait une fois deux bergers, lesquels firent la rencontre de deux belles vierges qui étaient fées ou enchantées, ce qui revient au même. Et les fées dirent aux jeunes hommes qui leur étaient peu inférieurs en beauté, car ils étaient aussi beaux qu'on peut l'être quand on n'a point subi d'enchantement :

- Voulez-vous bien nous épouser ? Nous sommes des fées, et nous vous donnerons des trésors qui vous rendront riches à jamais... (Puis elles ajoutèrent en rougissant, quoique fées) Nous vous donnerons aussi de beaux enfants qui feront votre joie et l'admiration de vos voisins.

http://www.gifimili.com/gif/tresor/2.gif

Puis elles attendirent modestement que les deux jeunes pasteurs, tout surpris de la rencontre et d'une proposition si séduisante, prissent la parole pour leur répondre. On juge qu'ils ne se firent pas prier pour accepter, et les fées, qui les virent si bien disposés à faire ce qu'elles souhaitaient :

- Revenez demain, dirent-elles, au bord de ce champ mais revenez à jeûn, afin qu'en nous épousant, vous puissiez rompre le charme qui nous retient captives. Alors nous ne serons plus fées, mais nous serons vos femmes... Prenez garde, pour notre bonheur et pour le vôtre, de n'avoir point mangé avant que nous soyons unis.

Le lendemain, les jeunes bergers revinrent, pleins d'espérance, au lieu que les fées leur avaient désigné, et ils les aperçurent. C'était le temps où les seigles se forment. L'un des deux, cueillant un épi par inadvertance, en détacha un grain qu'il rompit entre ses dents, pour savoir s'il mûrissait.

http://www.gif-anime-gratuit.com/gif-anime-gratuit/vegetaux/ble/nature_divers004.gif

 Aussitôt la fée qui lui était promise, s'écria en tressaillant :

- Tu m'as replongée dans le charme dont j'allais être tirée ; tu m'as rendue fée à jamais, hélas !

Et elle disparut dans le même instant.
Mais l'autre fée, s'adressant à son fiancé qui avait été plus attentif à suivre ses avis, lui dit :

- Songe à présent, ô berger ! que je vais être ta femme, car tu as détruit
l'enchantement qui me tenait éloignée des hommes. Mais si tu veux me conserver près de toi, souviens-toi de ne m'appeler jamais fée ni folle... Au surplus, sois confiant et ne crains rien de ce qui va arriver.

Tandis que la belle fée lui donnait ces doux encouragements, un serpent s'éleva de terre, et s'enroulant à l'entour du bâton du pasteur, approcha sa bouche de la sienne : baiser mystique, consécration surhumaine de l'alliance de l'homme avec la fée...

http://www.gifimili.com/gif/serpent/10.gif

 Le berger le reçut en silence et fixa tendrement ses yeux sur la vierge enchantée, pour laquell
il souffrait cette caresse.
Alors elle le prit par la main et le conduisit dans une caverne où il y avait
beaucoup d'or et d'argent. Ils chargèrent ces richesses sur deux mulets, et furent les convertir aussitôt en une maison rustique, accompagnée des plus belles terres de la contrée. Puis ils eurent de beaux enfants...
Puis les années s'écoulaient.
Or, il arriva un jour que l'épouse, jeune encore, qui avait retenu de son
enchantement certaine faculté divinatoire, ayant regardé le ciel, là où des yeux vulgaires ne voyaient que la sérénité présente, y lut les signes d'un ouragan terrible, qui devait fondre sur le pays, dans la soirée. Aussitôt, ménagère prudente et pour prévenir de plus grands malheurs, elle ordonna à ses domestiques de couper les moissons, bien qu'elles n'eussent pas atteint leur entière maturité, et elle les fit rentrer sous l'abri de ses granges.
Son époux qui était absent, revint pour lors, et voyant les valets de la ferme occupés à enlever les blés avant qu'ils ne fussent mûrs, il leur demanda avec colère qui leur avait commandé un pareil travail. Et comme les serviteurs tremblants lui répondirent qu'ils ne faisaient qu'exécuter les ordres de sa femme, il l'aperçut elle-même qui venait au-devant de lui :

- Oh ! la folle, s'écria-t-il ; est-il possible qu'un acte aussi extravagant ait
pu entrer dans ta pensée !

À ce mot fatal, et poussant un profond soupir, l'épouse disparut aux yeux de son mari consterné, et rentra brusquement sous le charme qui reprit sur elle son pouvoir.
Dans la soirée de ce jour, une effroyable bourrasque descendit dans la vallée : les eaux rompirent leurs digues, inondant les champs et ruinant les moissons.


http://www.maxi-gif.com/gif-anime/meteo/meteo-ouragans-00011.gif
Alors le triste pasteur, qui vit son grain sauvé par la prévoyance de sa femme, lui rendit, en gémissant, une tardive justice. Il la rappela, mais en vain.
Cependant elle revenait, chaque aurore, dans une chambre isolée de la maison. Là, se rendaient près d'elle ses enfants, beaux comme le jour, et elle aimait à peigner leurs blonds cheveux avec un soin infini. Elle les avait conjurés de ne dire à personne son retour secret. Le père qui ne pouvait s'expliquer l'ordre splendide qui régnait sans cesse dans l'arrangement de ces merveilleuses chevelures, interrogea les enfants, leur demandant quelle était la main habile qui leur rendait ce service journalier. Mais, dociles à la prière d'une mère, ils ne voulurent point le dire.
À la fin, il les suivit doucement vers la chambre où ils montaient à la dérobée, et il vit... ce fut pour jamais... sa jeune épouse, plus belle qu'au jour où il l'avait fiancée : elle tenait à la main un peigne précieux, qu'elle promenait, heureuse, sur la blonde tête de ses fils. À peine entrevit-elle son indiscret époux, qu'elle s'évanouit comme un songe et les enfants, ainsi que leur père, l'eurent vue pour la dernière fois.

http://www.logoslibrary.eu/pls/wordtc/new_wordtheque.w6_start.doc?code=36300&lang=fr

Voir les commentaires

Noël enchanté !



noel enchante4


Pour Berhed pas de Noël enchanté sans fée !!
Je les ai cherché dans les vitrines et sur le marché de Noël !!



http://www.hiboox.com/images/1506/7rbkkt9.gif

Des fées qui se cultivent !!




noel enchante1




http://gloubiweb.free.fr/gifsA3/ange25.gif
des fées qui jouent !!




noel enchante3




Cette année les fées sont super sexy !!






noel enchante5





ou alors trés sages, habillées de dentelle
angéliques
!!




noel enchante2





   que les fées illuminent votre Noël !!




http://img342.imageshack.us/img342/4669/feehaloetoilesmf3jl4va.gif

Voir les commentaires

Une super jolie histoire

LES FÉES DE COTTINGLEY -

L'histoire débute donc en juillet 1917, durant la première guerre mondiale, dans un petit village du nom de Cottingley, en Angleterre, un étrange phénomène, fit la une de tous les journaux :

L'histoire de deux jeunes filles, Elsie Wright et sa cousine, Frances Griffiths qui fit croirent au monde que les fées existaient.

Et pour prouver  leur histoire, elles les avaient prises en photos

L’affaire des fées de Cottingley va aussi trouver son plus ardent défenseur et partisan en la personne de sir Arthur Conan Doyle lui-même.

Superbe, non?

Moi j'adore cette histoire !!!

Si vous voulez en connaitre la trame , voilà un lien   http://www.dark-stories.com/cottingley.htm


If you speak english  http://www.cottingleyconnect.org.uk/fairies.htm

On a même réalisé deux films inspirés de cette féerique histoire 
FairyTale: A True Story et forever http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Myst%C3%A8re_des_f%C3%A9es_-_Une_histoire_vraie


j'ai fait un diaporama des photos , puisque on les trouve partout !!


 

 

Voir les commentaires

Paris La fée des Galeries Lafayette

Vous savez que j'aime les fées, alors comment passer à côté de cette jolie fée parisienne sans la voir, en plus au milieu des hortensias blancs , waouh  !!



De jour avec les reflets de la rue  !!





De nuit, avec la magie des éclairages !!


Voir les commentaires

Femme -cygne





La Femme-cygne est une légende  qui raconte l'histoire d'un jeune homme célibataire qui vole une robe magique faite de plumes de cygne à une femme-cygne pour qu'elle ne puisse pas s'envoler et l'épouse.
 Dans la plupart des versions, elle porte ses enfants ; lorsque les enfants grandissent, ils chantent une chanson sur l'endroit où leur père a caché la robe de leur mère ; dans d'autre versions, un des enfants demande à sa mère pourquoi elle pleure continuellement et trouve la robe, ou ils lui révèlent le secret d'une autre façon. La femme-cygne reprend immédiatement sa robe et disparaît d'où elle vient.
 Bien que cela l'attriste d'abandonner ses enfants, elle ne les emporte pas avec elle. Dans certaines versions, le mari parvient à la retrouver seulement après une quête ardue ; le plus souvent, l'impossibilité de la retrouver est suffisamment claire qu'il ne s'y tente même pas

http://fr.wikipedia.org/wiki/Femme-cygne







Voir les commentaires

Legende du Mont dol


La légende des griffes du Diable et du pied de Saint Michel

Le Diable venait de terminer la construction du Mont-Saint-Michel et, sûr d'avoir accompli là une œuvre inégalable, il mit au défi Saint-Michel de parvenir à construire une oeuvre aussi spectaculaire. L'Archange se rendit alors sur la plateau du Mont-Dol et, en une seule nuit, il édifia un immense palais de cristal, pur et magnifique, brillant de tout son éclat au soleil levant.

Le Diable vaincu voulut alors détruire le Mont, mais l'archange Saint-Michel lui proposa d'échanger leurs œuvres, et le Diable s'empressa d'accepter. Chacun pris donc possession de son palais, mais le Diable allait découvrir la supercherie de Saint-Michel.

Les remparts du palais n'étaient pas d'un pur cristal, mais tout bonnement de glace, une glace qui fondait au fur et à mesure de la montée du soleil dans le ciel...

Le Diable tenta alors de tuer l'Archange et, souvenir de leur bataille, les griffes du Diable restent à jamais inscrites dans le Mont Dol. Saint-Michel parvint à remporter la victoire, il projeta le Démon au bas du Mont Dol et ouvrit d'un coup d'épée une faille dans laquelle il fut aussitôt englouti. L'Archange, vainqueur, prit son élan pour s'envoler d'un saut jusqu'au Mont-Saint-Michel... l'empreinte de son pied s'y trouve encore dans le granit du Mont-Dol.

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont-Dol

 


 

Les jeunes filles vont y poser le pied le jour de la fête de l'archange pour demander un mari  



 

 


Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>