Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #l'art religieux breton catégorie

Sainte Apolline

Elle est la protectrice de ceux qui souffrent des dents et la patronne des dentistes


Au temps de l’empereur Dèce, une affreuse persécution s'éleva à Alexandrie contre les serviteurs de Dieu.

 

Un jour, Apolline fut arrêtée; les bourreaux se jetèrent sur elle, la frappèrent si rudement avec des cailloux, qu'ils lui rompirent les mâchoires et lui brisèrent les dents; puis, l'ayant entraînée hors de la ville, ils allumèrent un grand feu, résolus de l'y jeter, si elle ne renonçait pas à Jésus-Christ. La Sainte demanda quelques moments comme pour réfléchir à ce qu'elle devait faire.

Les païens espérèrent un instant qu'elle allait reculer devant l'horrible supplice du feu. Mais Apolline, profitant de cet instant de liberté, s'échappa de leurs mains, et poussée par l'ardeur de l'amour divin qui embrasait son coeur, elle s'élança elle-même impétueusement dans le feu, au grand étonnement de ses bourreaux stupéfaits de voir une fille plus hardie et plus prompte à souffrir la mort qu'eux-mêmes à la lui faire endurer.

http://www.magnificat.ca/cal/fran/02-09.htm

 

 

 

On la représente souvent avec une paire de tenailles, et parfois les dents qui lui furent arrachées, ainsi qu'avec la palme du martyre.

 

 

 

 

 

ste-Apolline.jpg

Voir les commentaires

Il pleut , il mouille !

Il pleut il mouille, c'est la fête à la gargouille Very Happy

 


En architecture , les gargouilles (originellement, la gorge ou l'œsophage, du latin, gurgulio, gulia et autres mots similaires dérivant de la racine gar-, par allusion au glouglou de l'eau) sont des ouvrages sculptés d'évacuation des eaux de pluie des toitures, propres à l'art roman puis surtout gothique. Elles sont généralement des figures grotesques

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gargouille

 

 

 

 

http://img367.imageshack.us/img367/3075/gargouilleky3.jpg

Voir les commentaires

Saint Roch

Saint Roch


« Saint Roch, glorieux ami de Dieu, guérisseur des maladies de peau et de toutes sortes de pestilence, naquit en des temps fort anciens à Montpellier, autrefois Monté-Pestelario.

Ses parents étaient seigneurs terriens, véritablement nobles de la noblesse du cœur. Ils étaient fort âgés et n'avaient point d'enfants. Son père s'appelait Jehan. Sa mère, Dame France, pria le Seigneur de lui donner un fils qui soit dévoué à sa cause. L'Ange du Seigneur la visita et lui dit : “Ô France, sois certaine que tu recevras sa grâce”. L'enfant eut, à la naissance, une croix rouge empreinte sur son côté droit. Il fut baptisé du nom de Roch.

Il perdit ses parents très jeune. Il vendit alors tous ses biens, distribua l'argent aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome. Lorsqu'il fut en Italie, il arriva dans la ville d'Agripendante. Or celle-ci était ravagée par une épidémie de peste.

Roch se mit à soigner les malades et à les guérir par le signe de la croix. De même fit-il à Césenne qui, par lui, fut délivrée de la peste. À Rome ensuite, un cardinal fut aussi guéri par lui. De nouveau, il repartit sur les routes. Il soigna encore les malades à Plaisance, mais là, il attrapa la maladie.

Il fut alors chassé par ceux qu'il avait guéris et grande réflexion dut-il faire sur la guérison véritable qui n'est pas celle du corps, mais de l'âme et sur le fait qu'à vouloir guérir les autres, on attrape leur maladie !

Il se réfugia dans la forêt. Pour apaiser sa fièvre et laver sa blessure, l'Ange du Seigneur fit jaillir une source.

Pour apaiser sa faim terrestre, le chien du seigneur voisin volait chaque jour un pain à son maître.

Le seigneur Gothard, attiré par le manège de son chien, le suivit et découvrit Roch au fond de sa retraite. Il se convertit, vendit ses biens et prit à son tour l'habit de pèlerin.

Puis l'Ange visita de nouveau Roch et lui dit : “Retourne en ton pays, car tu seras délivré et guéri de la pestilence dont tu es oppressé.”

Roch reprit le chemin de Montpellier. Refusant de dire son nom à quiconque et traversant une province en guerre, il fut appréhendé et jeté en prison où il demeura cinq années.

L'Ange le réconforta au moment de sa mort et une grande clarté inonda sa cellule. On trouva dans celle-ci une inscription en lettres d'or disant que tous ceux qui prieront le glorieux Saint Roch seront guéris de la peste.

On découvrit la croix rouge sur sa poitrine. Il fut enseveli solennellement. Depuis ce temps, dans toutes les provinces de France et d'Europe, le culte de Saint Roch s'est répandu et il fut longtemps le Saint le plus populaire dans les campagnes. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Roch

 

 

 

http://img490.imageshack.us/img490/1517/rochgs9.jpg

Voir les commentaires

Saint Ronan


Saint Ronan
Troménie : Les héritiers de Saint Ronan
Ronan, moine irlandais venu en Cornouaille qui vécut au VII e siècle, a christianisé un parcours sacré d'origine celtique que la petite communauté réunie autour de la montagne de Locronan continue à célébrer tous les six ans. Ce dimanche est jour de grande troménie.


à lire sur http://www.bretagne.com/fr/tourisme/balades/finistere/grande_tromenie/saint_ronan

 

 

 

http://img390.imageshack.us/img390/6633/ronanpl4.jpg

Voir les commentaires

Saint Gwénolé

saint Gwénolé
Saint Guénolé (en breton Gwennole ou Gwenole [Gwénolé]) est un personnage religieux qui aurait vécu au Ve siècle en Bretagne.

Il est réputé avoir fondé l'abbaye de Landévennec.

Son père, saint Fragan, et sa mère, sainte Gwenn, auraient débarqué venant probablement du pays de Galles dans la baie de Saint-Brieuc pour se fixer à Ploufragan (Côtes-d'Armor). Guénolé est le troisième fils d'une famille dont les autres enfants sont sainte Clervie, saint Jacut et saint Guéthénoc.

 

Fête le 3 mars.

Il serait né, soit à Ploufragan, soit à Plouguin où est encore montré le lieu supposé de sa naissance (une motte féodale). Vers 470, il est confié encore enfant à saint Budoc pour être formé dans l'ermitage de celui-ci, situé sur l'île Lavret, dans l'archipel de Bréhat.

Vers 485, il manifeste le désir de se rendre en Irlande pour vénérer les restes de saint Patrick qui vient de mourir, mais l'apôtre lui apparaît en songe pour lui indiquer qu'il est préférable de rester en Armorique pour y fonder une abbaye. Avec onze autres disciples de saint Budoc, il s'établit dans une autre île appelée Tibidy qu'on a tenté d'interpréter comme l'île de la maison de prières, à l'Hôpital-Camfrout, dans la rivière du Faou. Au bout de trois ans, en 490, Guénolé, nouveau Moïse, ouvre miraculeusement un passage dans la mer pour aller fonder une nouvelle abbaye sur la rive opposée de l'estuaire à Landévennec, en ayant fait le centre religieux de la Bretagne de l'Ouest, il y meurt en 532.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9nol%C3%A9_de_Land%C3%A9vennec

 

 

http://img451.imageshack.us/img451/1368/gwenolegh3.jpg

Voir les commentaires

Saint Alar

Nous ne savons rien de la vie de ce saint dont le culte est si répandu dans le diocèse de Quimper.

Très populaire comme protecteur des chevaux.

Sa vie étant oubliée, au Moyen Age, il fut remplacé par saint Eloi.


Fêté le 26 août

Pardon de Saint Alar autrefois à Paule (22) avec bénédiction des chevaux aux vêpres.

 

On raconte que le saint poursuivi par des brigands qui voulaient attenter à sa vie, arriva à la pointe du Griffonez qui domine l'odet de plus de 80m.

sur le point d'être rejoint il fit un grand signe de croix et s'élança dans le vide , d'un bond prodigieuxil atterrit sur l'autre rive en kerfeunteun laissant les brigands décontenancés.


http://breizh.novopress.info/?p=1392

 

 

http://img205.imageshack.us/img205/8330/alarct9.jpg

Voir les commentaires

Sainte Ursule

 

 

Sainte Ursule est la patronne des jeunes filles et des drapiers car elle était protégée par un manteau miraculeux

 

Sainte Ursule (fête le 21 octobre) est au centre de la légende chrétienne des onze mille vierges, née au IXe siècle, puis transformée et amplifiée au XIIIe siècle après la découverte d'une pierre tombale, dans une petite chapelle de Cologne, attribuée ultérieurement à une certaine Ursula, une fillette de huit ans.

Étymologiquement, Ursule est un diminutif du latin ursus qui veut dire « ours » (Ursule signifiant donc « petite ourse »).

 

http://mh.viviani.org/ste_ursl/pages/steursul.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Onze_mille_vierges

 

 

 

sainte-ursule.jpg

Voir les commentaires

Sainte Barbe

 

 

http://img296.imageshack.us/img296/6145/dscn3828fn0.jpg

 

 

 

 

 

 

http://img296.imageshack.us/img296/742/dscn3827qq5.jpg

Voir les commentaires

Gargouilles de l'eglise de Loc envel (3)


Ma première participation à la communauté "gargouilles et cariatides"

 

Les gargouilles de l'église de Loc envel

Voir les commentaires

Saint Herbot

http://img146.imageshack.us/img146/5633/dscn3830id1.jpg

 

 

 

 

 

http://img376.imageshack.us/img376/3822/dscn3831ru0.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>